Liens d'accessibilité

Etats-Unis : 13 pays épinglés par la Commission indépendante sur la liberté religieuse


La Commission indépendante des Etats-Unis sur la liberté religieuse vient de dresser une liste des pays où de graves entorses à la liberté de culte sont commises. Elle se dit préoccupée par le regain d’extrémisme qui menace la liberté religieuse dans divers pays à travers le monde. 13 pays figurent dans le rapport 2009. Ce sont la Birmanie, la Corée du Nord, la Chine, le Vietnam, l’Erythrée, le Nigeria, le Soudan, l’Iran, l’Irak, le Pakistan, l’Arabie saoudite, le Turkménistan et l’Ouzbékistan.

Dans ces pays, dit le rapport, les gouvernements tolèrent ou s’adonnent carrément à de graves violations, à caractère systématique, de la liberté de religion. Des pays tels que l’Afghanistan, la Biélorussie, Cuba, l’Egypte, l’Indonesie, le Laos, la Russie, la Somalie, le Tadjikistan, la Turquie, et le Venezuela figurent sur la « Watch List », la liste des pays à surveiller. « Une des préoccupations majeure de la commission est la menace représentée par le fanatisme religieux sur la liberté de penser, la liberté de conscience, de religion et des croyances à travers le monde. C’est également une menace à la sécurité mondiale et régionale », explique le chef de la Commission, Felice Gaer.

Parmi les pays où les plus graves violations de la liberté religieuse sont perpétrées, la commission a unanimement désigné la Corée du Nord. Dans ce pays il s’agit notamment de brutalités, d’emprisonnement et d’exécutions visant notamment des personnes rapatriées après avoir trouvé refuge en Chine. Au Vietnam la commission fait état de progrès. Toutefois, de graves abus et des restrictions sévères ont été notées.

Au Moyen-Orient et en Iran, la commission cite surtout le cas de l’Iran. « Dans ce pays, le discours officiel et le comportement du gouvernement ont aggravé la situation des couches sociales non-chiites, notamment pour les Bahaïs, les soufistes, les chrétiens évangéliques et les membres de la communauté juive », souligne Richard Land, membre de la Commission.

Au Nigéria, une récente visite a confirmé que le gouvernement tolérait des violations systématiques et outrageuses , affirme Leo Leonard, un autre membre. « Il y a eu des années d’inaction du gouvernement nigérian s’agissant des poursuites judiciaires contres les prédateurs de la liberté religieuse. Le nombre de morts dans la ville de Jos l’an dernier varie de plusieurs centaines à 3000 », relève-t-il, ajoutant qu’il y a eu de nombreux meurtres à Kaduna, Kano, Yelwa. Quelques 10 mille personnes au moins ont été déplacées ces dernières années.

XS
SM
MD
LG