Liens d'accessibilité

Etats-Unis : confirmation du premier décès dû à la grippe porcine


la grippe porcine a fait sa première victime confirmée aux Etats-Unis : un bébé de 23 mois qui est mort au Texas, état situé au nord de la frontière avec le Mexique. Les Etats-Unis se doivent de prendre un maximum de précautions face à la situation, a fait savoir le président Obama. Le chef de l’exécutif américain a offert ses condoléances à la famille du bébé décédé au Texas et ses vœux de prompt rétablissement à tous ceux qui souffrent de cette maladie.
« C’est, de toute évidence, une situation grave, suffisamment grave pour justifier les plus grandes précautions », a déclaré le président Obama.

Le chef de l’exécutif américain a exhorté les responsables de la santé, à travers les Etats-Unis, d’agir aussi rapidement que possible pour identifier et signaler les nouveaux cas de grippe porcine. Les écoles devraient envisager de fermer temporairement et les parents se préparer à une telle éventualité, a-t-il suggéré. Un collège de New York l’a fait après que plusieurs de ses élèves soient tombés malades de la grippe porcine.

Le président Obama a rappelé avoir demandé au Congrès de débloquer d’urgence 1,5 milliards de dollars pour l’achat de médicaments et d’équipements. Ces fonds permettront aussi de renforcer la coordination des activités des responsables de la santé, en rapport avec l’épidémie. Selon le chef de l’exécutif, les Américains peuvent prendre des mesures d’hygiène élémentaires contre la propagation du virus de la grippe porcine. « Lavez-vous les mains régulièrement. Couvrez-vous la bouche lorsque vous toussez. Restez chez vous, si vous êtes malades et gardez vos enfants à la maison s’ils le sont », a-t-il conseillé.


Le Mexique demeure l’épicentre de l’épidémie avec plus de 150 décès attribués à la grippe porcine. Les Etats-Unis ont recensé une cinquantaine de cas, les ¾ à New York. Des cas de grippe porcine ont aussi été confirmés au Canada, en Grande-Bretagne, en Espagne et en Allemagne, entre autres.


De son côté, l’Afrique se mobilise : Le Maroc a réactivé le dispositif mis en place contre la grippe aviaire. Le royaume chérifien a renforcé les contrôles sanitaires aux frontières en raison de la présence du virus de la grippe porcine en Espagne voisine. Le Sénégal a également relancé son dispositif de dépistage précoce de la grippe aviaire et a mis en alerte son personnel médical. Les travailleurs de la santé du Ghana sont déployés aux frontières, - ils surveillent l’arrivée de voyageurs susceptibles d’être porteurs du virus de la grippe porcine. Des fonds sont disponibles pour aider les pays africains à combattre la grippe porcine, a fait savoir l’ONU.

XS
SM
MD
LG