Liens d'accessibilité

Grippe porcine: les Etats-Unis surveillent la situation de près, assure le président Obama


Le président américain Barack Obama se veut rassurant au sujet de l’épidémie de grippe porcine qui s’est déclarée au Mexique voisin. Les Etats-Unis surveillent la situation de près, a-t-il déclaré aujourd’hui, ajoutant qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer. M. Obama s’exprimait à Washington alors que divers gouvernements du monde s’activent à prévenir une pandémie mondiale.

Au Mexique, épicentre de l’épidémie, la grippe porcine aurait fait 103 morts et plus de 1600 malades. Les Etats-Unis ont confirmé 20 cas de la maladie et le Canada six. L’Espagne a confirmé son premier cas aujourd’hui.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la situation actuelle constitue « une urgence en terme de santé publique de portée internationale » avec un « potentiel pandémique. » Il s’agit d’une maladie respiratoire porcine extrêmement contagieuse, causée par divers virus A de la grippe porcine, précise l'OMS. La Croix Rouge internationale a fait savoir, de son côté, qu’elle n’épargnera aucun effort pour faire face à cette menace.

Aujourd’hui, l’Union européenne a convoqué une réunion d’urgence de ses ministres de la santé, qui devrait se tenir jeudi. Le Commissaire européen à la Santé a recommandé à la population d’éviter tout voyage dans les zones affectées.

XS
SM
MD
LG