Liens d'accessibilité

Une écrasante victoire électorale de l’ANC se dessine en Afrique du Sud


Après dépouillement de plus du tiers des suffrages exprimés, les résultats préliminaires donnent une forte avance à l’ANC, le Congrès national africain au pouvoir en Afrique du Sud. Et la principale inconnue est la suivante: l’ANC pourra-t-elle conserver sa majorité des deux tiers au parlement national? L’Alliance démocratique, parti d’opposition, obtient, elle, plus de 16% des voix.

Sans attendre les résultats définitifs, des centaines de supporteurs du président de l’ANC Jacob Zuma ont chanté et dansé jeudi soir dans les rues de Johannesburg pour fêter, sans attendre les résultats officiels, leur victoire aux élections générales qui devraient propulser leur leader à la présidence.

Le Congrès du peuple, nouveau parti ayant quatre mois d’existence, se voit créditer de 8% des suffrages exprimés. Le scrutin s’est déroulé sans incident, à la satisfaction des observateurs nationaux et internationaux, même si quelques problèmes logistiques mineurs ont été signalés ici ou là.

Les démêlés judiciaires de M. Zuma, et les turbulences liées aux luttes intestines au sein de l'ANC, qui ont culminé avec la démission forcée de l’ancien président Thabo Mbeki en septembre, n'ont pas apparemment pas découragé les électeurs. Les poursuites judiciaires engagées contre M. Zuma ont été abandonnées il y a deux semaines, pour cause d’ingérences politiques dans la procédure, signale Scott Bobb, chef du bureau de la Voix de l’Amérique à Johannesburg. L’opposition ne baisse pas les bras pour autant.


XS
SM
MD
LG