Liens d'accessibilité

Controverse suite à la publication de documents sur les méthodes d'interrogatoire de la CIA sous l’administration Bush


Vive controverse aux États-Unis suite à la publication de documents datant de l’administration Bush qui révèlent les techniques brutales d’interrogatoire des suspects de terrorisme utilisée par la CIA, les services secrets américains.

Dans un communiqué, le président Barack Obama a dit que la loi oblige son gouvernement à rendre publics ces mémorandums préparés entre 2002 et 2005 qui mentionnent entre autres lasimulation de noyade et la privation de sommeil. Une publication réclamée en justice par l’ACLU, l’Union américaine pour les libertés civiles. Mais dans le même temps, le chef de l’exécutif souligne que son administration n’a aucunement l’intention d’engager des poursuites contre tout agent de la CIA qui aurait procédé à ces interrogatoires avec l’aval des autorités américaines. Seules pourraient être poursuivies les personnes ayant agi sans feu vert légal du gouvernement.

Par le biais de son porte-parole Alex Abdo, l’ACLU a félicité l’administration Obama tout en émettant des recommandations. « Il y a des mesures spécifiques à prendre pour permettre que des comptes soient rendus de façon à prévenir la répétition de ces abus des droits humains à l’avenir. Des mesures telles que la création par le Congrès d’une commission d’enquête avec autorité pour forcer les gens à témoigner… et la nomination d’un procureur indépendant par le département de la Justice pour évaluer les questions de responsabilité au plan criminel » a déclaré M. Abdo.

Michael Hayden, ex-directeur de la CIA sous l’administration Bush, a protesté avec virulence contre la publication des mémorandums. M Hayden a estimé que ces révélations compromettent la sécurité nationale des États-Unis. Il a dit que les terroristes savent maintenant à quoi s’attendre si les techniques mentionnées sont de nouveau utilisées par les services secrets américains.

XS
SM
MD
LG