Liens d'accessibilité

Les menaces de la Corée du Nord sont « Un sérieux pas dans la mauvaise direction » selon les Etats-Unis


La Corée du Nord menace de se retirer des pourparlers des six nations et de relancer son programme nucléaire en protestation contre la déclaration du Conseil de sécurité condamnant le lancement, par Pyong Yang, d’une fusée de longue portée ce mois-ci. Le Conseil a appelé la Corée du Nord à respecter sa résolution 1718 interdisant de telles activités.

La Maison blanche a qualifié la menace de la Corée du nord de «sérieux pas dans la mauvaise direction. » Pour son porte-parole, Robert Wood, la déclaration du Conseil de sécurité de l’Onu condamnant le lancement d’une fusée par la Corée du Nord et menaçant de durcir les sanctions parle d’elle-même.« Cette declaration était très claire. Il n’y avait aucun doute quant à son intention, ni quant à ce qu’elle exigeait de la Corée du Nord. C’est une question que nous traitons depuis un certain temps », affirme Robert Wood.

La Corée du Nord fait valoir que lorsqu’elle a procédé à un tir de fusée, le 5 avril, c’était pour lancer un satellite et qu’elle était dans son droit, au regard des dispositions internationales.


Washington estime qu’aucun étage de ce missile n’est parvenu en orbite mais que, dans tous les cas, ce tir équivaut à un essai de missile à longue portée interdit, en vertu d’une résolution du conseil de sécurité adoptée après l’essai nucléaire d’octobre 2006.

Hier, la Corée du Nord a estimé que la déclaration du Conseil constitue une insulte insupportable. Et l’agence internationale de l’énergie atomique, qui surveillait les sites nucléaires de la Corée du Nord, s’est vue signifier que ses inspecteurs doivent quitter le pays.

XS
SM
MD
LG