Liens d'accessibilité

Mauritanie : le chef de la junte confirme sa candidature à la présidentielle du 6 juin


Le chef de la junte militaire mauritanienne, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, a dit qu’il se portera candidat à l’élection présidentielle du 6 juin. Il a annoncé, dimanche, lors d’une conférence de presse à Nouadhibou, qu’il démissionnera avant la fin de la semaine. L’élection présidentielle anticipée de juin interviendra dix mois après le coup d’Etat du 6 août 2008, qui a renversé le président démocratiquement élu, Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Plusieurs partis, dont ceux du Front national de défense de la démocratie, ont déjà fait savoir qu’ils boycotteront ce scrutin et feront tout pour empêcher qu’il se tienne. Pour le professeur Aboubakar Ndiaye, enseignant de sciences politiques au College of Wooster, dans l’Etat américain de l’Ohio et auteur de plusieurs articles sur la démocratie en Afrique, la décision du général Abdel Aziz n’a rien de surprenant.

« C’était un faux suspens, qui ne trompait personne, tout le monde savait déjà qu’il allait être candidat depuis les journées de réflexion sur la démocratie », a-t-il expliqué. Expliquant que la Mauritanie connaît de profondes divisions, le professeur est d’avis que la présidentielle du 6 juin fragilisera davantage le pays.

XS
SM
MD
LG