Liens d'accessibilité

Somalie : L’US Navy et le FBI à l’œuvre pour libérer le capitaine du « Maersk Alabama »


L’US Navy, la marine de guerre américaine, et le FBI, la police fédérale, disent travailler de concert pour faire libérer le capitaine américain du cargo "Maersk Alabama". Richard Phillips a été enlevé par des pirates somaliens mercredi, au large des côtes somaliennes. Le président Obama suit de près la situation, sa principale préoccupation étant la sécurité du capitaine et de l’équipage, a fait savoir Robert Gibbs,porte-parole de la Maison-Blanche. La secrétaire d’Etat Hillary Clinton a, pour sa part, condamné l’attaque des pirates contre le « Maersk Alabama.» Les assaillants « ne sont rien de plus que des criminels », a-t-elle déclaré.

Après avoir brièvement pris le contrôle, mercredi, du « Maersk Alabama », un navire de 17 000 tonnes transportant de l'aide alimentaire à destination de Mombassa, au Kenya, les pirates ont ensuite pris la fuite à bord d’un canot de sauvetage avec, comme otage, le capitaine du navire. Un bâtiment de guerre américain, le "USS Bainbridge", est entretemps arrivé sur les lieux. Il se trouverait à proximité de la petite embarcation des pirates.Des associés des pirates ont dit aux agences de presse qu’ils ont envoyé des renforts pour aider leurs camarades à échapper au navire de guerre américain.

Pour sa part, le père de l’un des membres d’équipes du « Maersk Alabama » a indiqué que des gardes armés sont montés à bord du navire, qui fait route maintenant vers le port de Mombassa. Les multiples actes de piraterie dans le long des côtes somaliennes menacent la stabilité de la région de même que l’acheminement de l’aide humanitaire, a déclaré le représentant spécial de l’Onu pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, aujourd’hui.

XS
SM
MD
LG