Liens d'accessibilité

Somalie: le capitaine d'un navire battant pavillon américain aux mains des pirates


L'équipage du navire battant pavillon américain détourné ce matin au large des côtes est-africaines a repris le contrôle du navire; c'est qu'ont indiqué des responsables du ministère américain de la Défense. Toutefois, le capitaine du bateau est aux mains des pirates, à bord d'une petite embarcation, et des négociations ont été engagées pour sa libération, précisent les mêmes sources. Selon Jane Campbell, porte-parole de la US Navy, le « Maersk Alabama », qui appartient à une compagnie danoise, a été détourné tôt, ce matin, à 450 km au sud-est de Eyl, une ville de la région septentrionale somalienne du Puntland.

D’une capacité de 17 000 t, le « Maersk Alabama » a un équipage de 20 Américains à bord et transporte de l’aide alimentaire d’urgence à destination du port de Mombassa, au Kenya. Cette cargaison comprend 990 tonnes d’huiles végétales et 4 000 t d’un mélange de farine de mais et de soja, a précisé Peter Smerdon, porte-parole de la FAO à Nairobi.

C’est la première fois qu’un navire battant pavillon américain est détourné par des otages au large des côtes est-africaines.

Les Etats-Unis et d’autres pays ont déployé des navires de guerre au large de la Somalie l’année dernière dans une tentative de neutraliser les pirates. Toutefois, ces derniers opèrent de plus en plus loin des côtes pour éviter les patrouilles navales. Le « Maersk Alabama » est le sixième navire saisi cette semaine, dans la région, par les pirates somaliens. Ceux-ci ont saisi plus de 50 navires au cours des derniers 18 mois, exigeant et obtenant des rançons allant jusqu'à plusieurs millions de dollars. Ils détiennent actuellement une dizaine de bateaux et leurs équipages.

XS
SM
MD
LG