Liens d'accessibilité

Obama qualifie de "répugnante" la nouvelle loi controversée sur les familles en Afghanistan 


Le président Barack Obama s’est joint à divers dirigeants internationaux pour critiquer samedi la nouvelle loi controversée sur le statut des familles chiites en Afghanistan. Le chef de l’exécutif américain l’a qualifiée de « répugnante », en ajoutant que l’administration Karzai avait été informée du point de vue du gouvernement américain.

Le président afghan Hamid Karzaï affirme avoir donné l’ordre que l’on procède à une révision de la législation. Les critiques font valoir que cette loi sur les familles pourrait aboutir à la légalisation du viol au sein du mariage, vu que la nouvelle loi interdit aux femmes afghanes de refuser des rapports sexuels à leur mari, à moins qu’elles soient malades. Les défenseurs des droits humains font également valoir que la loi enfreint les droits des femmes puisqu’elles ne peuvent ni quitter le domicile familial, ni effectuer diverses démarches sans l’accord de leur mari.

M. Karzaï a indiqué qu'il avait ordonné au ministère de la Justice de réexaminer le texte avec beaucoup de soins, et qu’au besoin, la mesure sera renvoyée au parlement.

Vendredi, Navi Pillay, la Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme, a demandé au gouvernement afghan de retirer la nouvelle législation qui, a-t-elle fait valoir, rappelle les décrets du régime des talibans.

Selon ses détracteurs, le gouvernement du président Karzaï aurait rapidement approuvé le texte uniquement pour en obtenir un bénéfice auprès des dirigeants de la communauté chiite, et de la minorité ethnique hazara.

XS
SM
MD
LG