Liens d'accessibilité

Madagascar dénonce « les mesures hâtives » de la SADC et envisage « un retrait provisoire » de l’organisation


Les leaders de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ont décidé, lundi, à leur sommet de Mbabane, au Swaziland, de suspendre Madagascar. Ils jugent inconstitutionnelle la prise de pouvoir dans la Grande Ile par l’ancien maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina. Le gouvernement de transition malgache déplore les « mesures hâtives » de l’organisation régionale. Monja Roindefo Zafitsimivalo, Premier ministre du gouvernement de transition, a dit à la VOA que son pays pourrait se retirer de l’organisation.

« Le processus de la mise en place du pouvoir de transition à Madagascar a reçu une décision de la haute Cour constitutionnelle malgache, la plus haute juridiction constitutionnelle de Madagascar », a-t-il déclaré. « Ce qui s’est passé à Madagascar n’est pas un coup d’Etat », a insisté le Premier ministre Monja Roindefo Zafitsimivalo, ajoutant : « nous pouvons aussi considérer notre retrait provisoire de cette institution. »

XS
SM
MD
LG