Liens d'accessibilité

Etats-Unis: le président Obama s’apprête à entamer sa première tournée européenne


Le président Barack Obama entame, mardi, sa première tournée en Europe depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Sa première étape sera Londres pour le sommet du G-20, dont le principal sujet de discussions sera la crise économique. Le président américain rendra ensuite visite à son homologue français Nicolas Sarkozy et à la chancelière allemande Angela Merkel. Il participera également à un sommet de l’OTAN. La Maison-Blanche souligne que M. Obama va en Europe pour consulter et écouter. Malgré sa popularité sur ce continent, le président américain fera face à des questions difficiles au cours de ce voyage.

L’économie mondiale et l’Afghanistan vont certainement dominer les entretiens de Barack Obama avec les dirigeants européens. Et même si tout le monde est d’accord que ce sont là deux questions urgentes à régler, les avis divergent quant aux moyens d’y parvenir.
A Londres, Barack Obama fera son entrée sur la scène internationale en participant pour la première fois au sommet du G-20 réunissant les leaders des principales puissances économiques mondiales.

Certains de ces leaders ont critiqué la déréglementation des marchés financiers américains, qui serait responsable, selon eux, de la crise économique globale. Et beaucoup ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’injecter des centaines de milliards de dollars pour stimuler leur économie, comme l’a fait le gouvernement américain. La Maison-Blanche souligne que le président Obama n’a aucune intention de dicter des objectifs de dépense précis aux autres nations.

« Il n’y a pas de chiffres sacrosaints », a fait savoir Michael Froman, le conseiller-adjoint à la Sécurité nationale charge des affaires économiques internationales; le plus important ajoute-t-il, « c’est qu’il y ait un large accord tel qu’il s’était manifesté il y a deux semaines dans une déclaration des ministres des Finances sur la nécessité de tout faire pour restaurer la croissance économique. »

En marge du sommet du G-20 à Londres, le président américain s’entretiendra en tête à tête avec les leaders de la Chine, de la Russie, de la Corée du Sud, de l’Arabie Saoudite et de l’Inde. Apres le sommet, Barack Obama se rendra près de la frontière franco-allemande pour marquer le 60e anniversaire de l’OTAN. Lors d’un sommet de l’Alliance atlantique, il exposera sa nouvelle stratégie sur l’Afghanistan et le Pakistan.

Dans une interview télévisée hier, le chef de la Maison-Blanche a expliqué à quel point les enjeux sont importants. « Nous avons assisté à une détérioration de la situation ces dernières années et si nous ne reprenons pas la situation en main, nous allons avoir de gros problèmes, » a souligné le président américain.

Mais les Européens sont réticents à l’idée de déployer de nouvelles troupes de l’OTAN en Afghanistan. Le secrétaire à la Défense, Robert Gates, souligne qu’il y a d’autres moyens pour les membres de l’Alliance d’aider en Afghanistan. « Je pense que ce qui nous intéresse vraiment, à long terme, c’est que nos partenaires et alliés nous aident dans le domaine civil avec des experts en agriculture, en finance et gestion de l’Etat pour améliorer la situation en Afghanistan », a dit Robert Gates lors d’une interview télévisée.

Apres le sommet de l’OTAN, le président Barack Obama ira en République tchèque, où il doit prononcer un discours sur la prolifération des armes nucléaires. Sa dernière étape sera la Turquie, premier pays musulman à recevoir la visite du nouveau président américain.

XS
SM
MD
LG