Liens d'accessibilité

RDC : Vital Kamerhe contraint de démissionner de la présidence de l’Assemblée nationale


Le président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo (RDC), Vital Kamerhe, a démissionné de ses fonctions aujourd’hui. Il a remis sa démission, qui a été acceptée sans débat ni vote par la plénière. M. Kamerhe a été contraint de prendre cette décision par sa famille politique, à savoir l’Alliance pour la majorité présidentielle.

Le mois dernier, l’ancien président de l’Assemblée nationale avait déclaré que l’envoi des troupes rwandaises dans l’Est du Congo avait été autorisé sans l’avis de l’Assemblée nationale. Cette déclaration n’était apparemment pas du goût du président Joseph Kabila. « Un homme d’Etat est celui qui, non seulement observe scrupuleusement la Constitution et les lois de son pays, mais aussi et surtout celui qui est esclave de sa parole », a déclaré Vital Kamerhe en présentant sa démission et en demandant à la session plénière de l’accepter « sans débat, ni vote. »

XS
SM
MD
LG