Liens d'accessibilité

Tchad : un nouvel afflux de réfugiés soudanais probable


L’expulsion des organismes humanitaires du Darfour par le gouvernement soudanais fait craindre un nouvel afflux de civils soudanais dans l’Est du Tchad. Les agences des Nations Unies et les ONGs de l’Est tchadien se sont réunies à Abéché pour étudier les moyens à mettre en œuvre pour accueillir ces nouveaux réfugies, dans une région où les ressources naturelles se font rares.

« La proximité des sites des déplacés au Soudan par rapport au Tchad nous fait penser qu’il pourrait bien y avoir des mouvements vers le Tchad », explique Serge Mallet, représentant du HCR au Tchad. Les agences humanitaires opérant dans l’Est du Tchad avaient l’habitude de se concerter mais cette fois-ci, elles déploient des efforts supplémentaires pour élaborer des plans de contingence face aux récents développements au Darfour, a dit M. Mallet.

Au Darfour même, la situation ne cesse de se dégrader pour les ONGs encore présentes sur le terrain. Trois employés étrangers et deux travailleurs soudanais de Medecins sans frontières-Belgique ont été enlevés, mercredi, par un groupe armé près d’Al-Fasher, au Nord-Darfour. Les deux Soudanais ont été libérés par la suite. Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon a appelé à la libération immédiate des trois autres. Selon une agence de presse gouvernementale soudanaise, les ravisseurs exigent une rançon.

XS
SM
MD
LG