Liens d'accessibilité

Etats-Unis : Bernard Madoff comparaît pour avoir dépouillé les investisseurs de plus de 60 milliards de dollars


Bernard Madoff, le financier américain accusé d’avoir monté une énorme fraude pyramidale estimée à plus de 60 milliards de dollars, comparaît ce jeudi devant la justice américaine, à New York. Agé de 70 ans, il risque jusqu’à 150 ans de détention s’il est reconnu coupable des onze chefs d’inculpation retenus contre lui. C’est ce qu’a indiqué le procureur Marc Litt, en précisant qu’aucun accord n’a été conclu entre l’accusation et la défense pour une éventuelle réduction de peine.

Madoff est notamment accusé de fraudes sur des titres financiers, transactions et courriers électroniques, faux et usage de faux et blanchiment d’argent. Sa gigantesque escroquerie portait sur 64 millards 800 millions de dollars et les victimes se compteraient par milliers, a souligné le procureur Litt.

Ira Sorkin, l’avocat de Bernard Madoff, n’a pas contesté ces allégations. Interrogé par le juge Dennis Chin sur les intentions de son client, Maitre Sorkin a répondu : « Il est prêt à plaider coupable.» Un tel aveu devrait éviter à Bernard Madoff un procès devant un jury. Mais tout dépendra de la décision du juge Chin. Ce dernier devrait annoncer jeudi s’il accepte ou non l’aveu de culpabilité de l’ex-directeur du Nasdaq, l’une des principales bourses des valeurs américaines.

D’après les documents présentés par l’accusation mardi, Bernard Madoff a escroqué, pendant plus de 20 ans, non seulement des célébrités, mais aussi des organisations caritatives et des institutions artistiques et scientifiques, des institutions financières, tant aux Etats-Unis et qu’à travers le monde.

Il a récolté des milliards de dollars de fonds en promettant de les placer à des taux avantageux sur les marchés financiers. Dans la pratique, il en a fait usage à son gré ; une gigantesque fraude pyramidale qui s’est finalement effondrée au début de la crise financière en cours.

XS
SM
MD
LG