Liens d'accessibilité

Soudan : la crise humanitaire est en train de s’aggraver au Darfour, avertit le président Barack Obama


La situation humanitaire au Darfour a dominé les entretiens, mardi, à la Maison Blanche, entre le président Barack Obama et le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon. Depuis le mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale contre le président soudanais Omar el-Béchir et la décision de ce dernier d’expulser plusieurs organisations caritatives du Darfour, la situation humanitaire n’a cessé de s’aggraver dans l’Ouest du Soudan, a averti le chef de l’exécutif américain.

« Le gouvernement de Khartoum a mis à la porte certaines des plus importantes organisations non gouvernementales qui fournissent une aide humanitaire directe à des millions de personnes », a expliqué Barack Obama. Il est important, pour la communauté internationale, d’envoyer un message ferme à Khartoum : à savoir que cette situation est inacceptable, a-t-il dit. Le président américain a assuré que les Etats-Unis œuvreront activement avec l’Onu pour aider à placer le Soudan sur la voie d’une paix et d’une stabilité durables. « C’est quelque chose qui nous préoccupe profondément et nous espérons réaliser quelques progrès significatifs dans ce sens », a déclaré Barack Obama.

Le président américain et le secrétaire général Ban Ki-moon ont aussi discuté du changement climatique, de l’Afghanistan et de Haïti. M. Ban était venu à Washington en provenance de Port-au-Prince, la capitale haïtienne, où il a appelé à des réformes économiques et politiques dans l’un des pays les plus pauvres du monde. Haïti est l’un des nombreux défis auxquels sont confrontés les leaders mondiaux cette année, a-t-il déclaré. Les deux hommes, qui se rencontraient pour la première fois, ont souligné leur détermination à travailler ensemble.

XS
SM
MD
LG