Liens d'accessibilité

Afrique : les albinos, victimes de l’ignorance populaire


Un garçonnet albinos a été récemment tué et mutilé dans le Nord du Burundi. Ce nouveau meurtre a eu lieu dans la commune de Muruta, dans la province de Kayanza, au nord de Bujumbura, la capitale. C’est le dernier d’une série de meurtres visant les albinos dans ce pays et le reste de l’Afrique. En février, un autre garçon albinos de six ans avait été tué et mutilé dans la même province.

L’albinisme est une maladie génétique caractérisée par une absence de pigmentation de la peau, des poils, des cheveux et des yeux due à l’absence de mélanine. « En Afrique, l’albinos n’est pas considéré comme une personne, c’est un être métaphysique », explique Korotimi Traoré, de l'Association française Genespoir. « Tantôt ils portent chance, tantôt c’est des êtres maléfiques dont il faut user pour les sacrifices annuels », souligne Mme Traoré. Cette dernière, qui est elle-même albinos, a relaté sa difficile expérience au Burkina Faso, tant au niveau des études que de l’insertion dans le marché du travail.

XS
SM
MD
LG