Liens d'accessibilité

Feu vert d'Obama pour la recherche sur les cellules souches embryonnaires


Le président Barack Obama a signé aujourd’hui un décret pour lever l’interdit frappant l’utilisation de fonds du gouvernement fédéral pour la recherche médicale, en faisant usage de cellules souches embryonnaires humaines.

Les scientifiques, a fait valoir le président Obama, pensent que ces cellules pourraient éventuellement aider les chercheurs à comprendre et peut-être guérir certaines des maladies les plus graves. Mais pour l’instant, on ne connait pas encore toutes les promesses que recèlent ces travaux sur les cellules souches, fait observer M. Obama.

Le chef de l’exécutif a reconnu que de telles recherches sont controversées. Mais après de mûres réflexions et beaucoup de débats, les mesures à prendre sont devenues claires. La majorité des Américains, a dit le président, sont favorables à la recherche sur les cellules souches.

Mais de tels travaux seront encadrés avec soin, a-t-il insisté. « Nous allons mettre au point des directives strictes qui seront rigoureusement appliquées. Et nous allons nous assurer que le gouvernement n’ouvrira jamais la porte à l’usage du clonage pour reproduire des êtres humains » a précisé le chef de l’exécutif.

M. Obama a exposé les raisons qui l’ont amené à faire ces choix. Il s’agit, a-t-il dit, de garantir que les données scientifiques ne seront jamais déformées ou dissimulées au service d’un agenda politique et aussi de s’assurer que nous prenons des décisions scientifiques en se fondant sur des faits, et non une idéologie.

Pour mémoire, en août 2001, le président George Bush avait interdit que l’argent du contribuable américain soit utilisé pour faire de la recherche sur de nouvelles lignes de cellules souches embryonnaires humaines. Les adversaires de tels travaux disent que détruire des embryons humains est immoral, la vie commençant, selon eux, dés le stade de l’embryon.

Les chercheurs pensent que les cellules souches pourraient servir à faire progresser les connaissances de la médecine pour combattre l’Alzheimer ou la maladie de Parkinson ou encore traiter des affections de la moelle épinière entrainant une paralysie.

XS
SM
MD
LG