Liens d'accessibilité

Le secteur automobile américain, en pleine déroute


Les ventes domestiques d’automobiles ont chuté de 41% en février par rapport à l’année précédente. Mardi, le constructeur Ford du Michigan a annoncé une baisse de plus de 48% de ses ventes domestiques. Ford entend produire seulement 425.000 véhicules au second trimestre, contre 685.000 en 2008.

« Les consommateurs américains ne sont pas seulement confrontés à un marché du crédit restreint, mais il sont également très préoccupés par leur condition financière actuelle et par l’avenir. Ce qui est reflété dans les sondages sur la confiance des consommateurs » a déclaré une responsable de Ford, Ellen Hughes-Cromwick. De surcroît, ajoute l’économiste, les ménages ont perdu une partie de leur patrimoine. Vu la crise du secteur immobilier, rien d’étonnant donc à ce qu’on assiste à une détérioration des ventes de véhicules, souligne Mme Hughes-Cromwick.

Deux des trois grands principaux constructeurs automobiles américains, General Motors (GM) et Chrysler, ont reçu une aide de 17 milliards de dollars du gouvernement américain en décembre. Ils ont récemment réclamé 21 milliards de plus, une requête actuellement à l’examen par l’administration Obama, qui devrait faire connaitre ses intentions d’ici à la fin mars.

Mais même si la réponse est positive, les experts sont d’avis que GM pourrait quand même être acculé au dépôt de bilan. La société a averti aujourd’hui les autorités de régulation boursière qu’elle n’écarte pas la possibilité de se placer sous la protection de la loi des faillites, le « Chapter 11 » ou « Chapitre 11 », qui permet aux entreprises en difficulté de se restructurer à l’abri des créanciers.

Une faillite de GM ne manquerait pas d’avoir de graves répercussions sur l’économie américaine, puisque d’autres secteurs seraient affectés.

Ford est moins menacé, et il a annoncé hier plusieurs mesures de restructuration de sa dette qui pourraient potentiellement la réduire de 10 milliards de dollars. Fin février, le constructeur a conclu un accord avec le syndicat United Auto Workers (UAW) au sujet de financement des soins de santé des travailleurs à la retraite lui permettant d'économiser près de 7 milliards de dollars.

XS
SM
MD
LG