Liens d'accessibilité

Congo-Brazzaville : l’opposition formule ses conditions pour la prochaine présidentielle


Le front commun de l’opposition mis en place pour la présidentielle de 2009 a formulé plusieurs exigences pour que les futures élections se déroulent de façon transparente et équitable. A la faveur de leurs états généraux, les opposants congolais ont exigé une concertation de toute la classe politique congolaise pour discuter des préparatifs de la prochaine présidentielle. Ils réclament, en outre, la mise en place d’une commission électorale indépendante sur les plans tant juridique que financier.

Les scrutins législatifs et locaux des deux dernières années ont été critiqués par l’union Africaine, qui avait envoyé ses observateurs sur le terrain, et relevé, comme l’opposition, de nombreuses irrégularités. Selon le président du présidium des états généraux de l’opposition, Guy-Romain Kimfoussia, les leaders de l’opposition congolaise ont également décidé d’observer un code de bonne conduite pour éviter, dit-il, d’être marginalisés par le pouvoir en place.

XS
SM
MD
LG