Liens d'accessibilité

« Slumdog Millionaire », grand gagnant des Oscars


Le long métrage du britannique Danny Boyle a raflé huit récompenses, entre autres comme meilleur film, meilleure réalisation, meilleur mixage de son, meilleure photographie, meilleure chanson originale et meilleure musique de film.

On savait que le film « Slumdog Millionaire » serait parmi les grands gagnants, vu qu’il avait obtenu dix mises en nomination de la part des membres de l’Académie des arts et des sciences du cinéma (Academy of Motion Picture Arts and Sciences). Ses réalisateurs n’ont pas été déçus, puisque leur film a décroché les grands honneurs, notamment le trophée très convoité du meilleur film, à l’occasion de cette 81ème cérémonie des Oscars, qui s’est déroulée au théâtre Kodak, à Los Angeles.

« L’Oscar va à ‘‘Slumdog Millionaire’’, produit par Christian Colson » a annoncé le réalisateur Steven Spielberg, avant de remettre le trophée du meilleur film.

Rappelons que « Slumdog Millionaire » raconte la saga d’un adolescent des bidonvilles de Bombay en Inde, qui participe à un jeu télévisé dans l’espoir de retrouver son amour d’enfance. Un film typique de la mondialisation croissante du show-biz puisque le réalisateur est britannique, les acteurs et l’équipe de tournage indiens, et le distributeur américain. C’est l’avenir, a fait valoir le réalisateur Danny Boyle.

« Le monde est de plus en plus petit, et d’une façon merveilleuse, et il en profitera puisque, en ce qui concerne la culture, fusionner est une chose magnifique », a déclaré M. Boyle.

Parmi les autres moments émouvants de la soirée: Kate Winslet, candidate malheureuse à cinq reprises, a finalement remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle de gardienne nazie confrontée à son passé dans « Le Liseur » de Stephen Daldry.

« On n’imagine jamais que des rêves qui semblent si stupides et si impossibles puissent vraiment se réaliser. Et comme j’ai déjà été candidate, et perdante,je dois vous le dire: être ici et gagner est vraiment mieux que perdre, beaucoup mieux », a déclaré Kate Winslet, très émue.

Le mariage gay s’est invité aux Oscars avec Sean Penn, sacré meilleur acteur pour son interprétation de Harvey Milk, un militant gay assassiné à San Francisco en 1978.

« Cela veut beaucoup dire pour moi, et pour tous ceux qui se sont impliqués dans ce film, mais également tous ceux qui croient en l’égalité des droits de tous les êtres humains. C’est aussi simple que cela », a déclaré Sean Penn.

C’est sans surprise que l’Oscar du second rôle masculin est allé à l’acteur australien Heath Ledger à titre posthume, pour son interprétation du « Joker » dans « Batman, le chevalier noir », 13 mois après sa mort d’une surdose de médicaments. Chez les dames, c’est l’Espagnole Penelope Cruz qui a remporté l’Oscar du second rôle pour « Vicky Cristina Barcelona » de Woody Allen, devenant la première femme de son pays à décrocher ce trophée, qu’elle a immédiatement dédié à tous les acteurs et actrices de son pays. Il leur appartient aussi, a-t-elle dit.

Le long-métrage japonais « Departures », a été récompensé par l'Oscar du meilleur film étranger. Finalement, l’acteur et comédien Jerry Lewis a reçu le prix humanitaire Jean Hersholt pour ses efforts inlassables pendant de nombreuses années afin de lever des fonds pour l'Association de lutte contre les dystrophies musculaires.

XS
SM
MD
LG