Liens d'accessibilité

Retrait de la candidature de Judd Gregg au poste de secrétaire au Commerce


La décision du sénateur du New Hampshire de rejeter l’offre du président Barack Obama de devenir son secrétaire au Commerce a surpris la classe politique.

Dans un communiqué, M. Gregg a évoqué, pour se justifier, ses désaccords de fond avec le président Obama, notamment concernant le plan de relance de l’économie qui a reçu l’aval des deux chambres du Congrès.

« En ce qui me concerne, j’ai simplement réalisé, au fur et à mesure que ces questions étaient soulevées et se concrétisaient, que cela n’allait pas, que je ne serais pas à l’aise dans ce poste, et aussi que cela ne serait pas juste pour le président. De faire partie de son équipe, sans être capable de l’appuyer à 100 pour cent », a déclaré le sénateur Gregg.

M. Obama avait nommé le sénateur Gregg, un républicain, après le désistement du gouverneur démocrate du Nouveau-Mexique, Bill Richardson, qu'il avait d'abord désigné au poste de secrétaire au Commerce. M. Richardson avait renoncé début janvier à assumer ces fonctions en raison d'une enquête visant une société en affaires avec l'État du Nouveau-Mexique, et dans laquelle il est impliqué.

Les républicains critiquent toujours le plan de relance économique de l’administration Obama, au motif qu’il ne contient pas suffisamment d’allègements fiscaux et gaspille trop de deniers publics sans créer autant d’emplois que nécessaire.

A la Maison-Blanche, le porte-parole présidentiel Robert Gibbs a dit regretter que le sénateur Gregg ait changé d’avis. Mais dans un communiqué, M. Gibbs a précisé qu’il était devenu clair que le président et le sénateur républicain devaient se séparer, M. Gregg ne pouvant pas soutenir certaines priorités économiques de l’administration Obama.

Le sénateur Gregg aurait été le troisième républicain à intégrer le cabinet.

XS
SM
MD
LG