Liens d'accessibilité

Bicentenaire de la naissance de Lincoln


Les Américains marquaient jeudi le bicentenaire de la naissance d’Abraham Lincoln, considéré par beaucoup comme le plus grand président des États-Unis. De nombreuses cérémonies ont eu lieu à travers le pays pour rendre hommage au libérateur des esclaves. Le président Barack Obama a assisté en personne à l’une d’entre elles aujourd’hui au Capitole, siège du Congrès ici à Washington.

« J’éprouve un sentiment spécial de gratitude à l’égard de ce personnage remarquable, qui, à de nombreux points de vue, a rendu possible ma propre saga, a rendu possible le destin de l’Amérique », a déclaré le chef de l’exécutif aux députés et sénateurs rassemblés à cette occasion.

Le premier président afro-américain des États-Unis a salué la générosité de Lincoln pendant la guerre civile, qui a conduit à la libération des esclaves noirs. Notamment son absence de rancœur à l’égard des rebelles sudistes.

« Ce qu’Abraham Lincoln n’a jamais oublié, même en pleine guerre civile, c’est qu’en dépit des divisions, entre le Nord et le Sud, entre Noirs et Blancs, nous étions au fond une seule nation et un même peuple unis en tant qu’Américains par des liens qui pouvaient se distendre mais pas se rompre », a ajouté le chef de l’exécutif.

La Bibliothèque du Congrès à Washington a organisé une exposition en l'honneur du 16ème président américain, intitulée: « With Malice Toward None » (« Sans malveillance envers quiconque»), une phrase célèbre du second discours d’investiture de Lincoln, prononcée après sa réélection en 1865, alors que la guerre de Sécession faisait rage. Parmi les objets exposés: des discours manuscrits, lettres et daguerréotypes du président assassiné.

Mercredi soir, M. Obama a assisté à un gala en l’honneur de la réouverture du théâtre Ford de Washington, où M. Lincoln a été assassiné en 1865. Le théâtre présentait une pièce sur la présidence de Lincoln. Le président Obama a souvent évoqué la mémoire de Lincoln, cherchant à comparer leurs deux présidences. Rappelons que M. Obama avait lancé sa campagne à l’élection présidentielle de 2008 à Springfield dans l’Illinois, la ville de Lincoln. Et en janvier 2009, il a même tenu à refaire, en train, un voyage effectué par M. Lincoln de Philadelphie, en Pennsylvanie, jusqu’à Washington pour sa première investiture au milieu du 19ème siècle. Finalement, M. Obama a prêté serment sur une bible ayant appartenu à Lincoln.

Par ailleurs, un célèbre manuscrit de quatre pages de Lincoln a été adjugé 3,4 millions dollars à New York jeudi lors d'une vente organisée par la maison d'enchères Christie's. Il s'agissait du manuscrit d'un discours prononcé par l'ancien président en 1864, après sa ré-élection, et dans lequel il appelait les Américains à s'unir pour sauver leur Union.

XS
SM
MD
LG