Liens d'accessibilité

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai prête serment comme Premier ministre


Le leader de l’opposition zimbabwéenne, Morgan Tsvangirai, a pris fonction aujourd’hui comme Premier ministre, ouvrant la voie à l'entrée en fonction, vendredi, d’un gouvernement d’union nationale. C’est devant son grand ennemi d’hier, le président Robert Mugabe, que Tsvangirai, chef du Mouvement pour le changement démocratique- le MDC - a prêté serment.
« Moi, Robert Gabriel Mugabe, président de la République du Zimbabwe, vous appelle, vous Morgan Richard Tsvangirai, à prêter serment conformément à la loi », a annoncé le chef de l’Etat zimbabwéen.

Levant la main droite, le leader de l’opposition zimbabwéenne s’est exécuté en prononçant ces mots que de nombreux Zimbabwéens étaient anxieux d’entendre. « Moi, Morgan Richard Tsvangirai, je jure de servir au mieux de mes capacités le Zimbabwe au poste de Premier ministre de la République du Zimbabwe. Puisse Dieu m’y aider ! », a-t-il déclaré. Deux vice-Premiers ministres, Arthur Mutambara, chef d’une aile dissidente du MDC, et Thokozani Khupe de la faction Tsvangirai ont prêté serment à leur tour.

Plusieurs leaders et dignitaires africains ont pris part à la cérémonie de Harare, notamment l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki qui s’est longuement impliqué dans la recherche d’une solution à la crise politique zimbabwéenne. Le reste du gouvernement d’union nationale prendra fonction vendredi. Une tache monumentale l’attend, allant d’une inflation chiffrée en centaines de millions pour cent à l’épidémie de choléra qui a atteint plus de 70 000 personnes et fait plus de 3400 morts.

Morgan Tsvangirai a dit qu’il s’attèlera à la relance de l’économie et à mettre un terme aux pénuries alimentaires qui forcent des millions de Zimbabwéens à fuir leur pays. S’adressant à plus de 10 000 partisans dans un stade de la capitale, Harare, quelques heures après sa prestation de serment, le leader du MDC a dit aussi que le nouveau gouvernement d’union s’assurera que tous les Zimbabwéens aient accès à de la nourriture et a ajouté que les fonctionnaires seront payés en devises étrangères. Le Gouverneur de la Banque centrale du Zimbabwe approuve l’idée d’adopter le rand sud-africain comme devise nationale. Le rand pourrait servir de monnaie de réserve pour le dollar Zimbabwéen, dont la valeur est presque nulle.

Pour les Zimbabwéens de l’intérieur comme de la diaspora, l’espoir est que le nouveau gouvernement stabilise la situation dans le pays et remette le Zimbabwe sur la voie de la normalisation.

Les Etats Unis et la Grande Bretagne accueillent favorablement la prestation de serment de Morgan Tsvangirai. Mais Washington et Londres se montrent plus prudents au sujet du nouveau gouvernement d’union nationale. Les Etats-Unis attendent de voir quels genres d'initiatives seront mises en oeuvre, a expliqué Robert Wood, porte-parole du département d'Etat. L'administration américaine n'envisagera un assouplissement des sanctionscontre Hararé que si elle constate que le nouveau gouvernement fonctionne effectivement.

Pour sa part, le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a publié une déclaration dans laquelle il se félicite de la prestation de serment de Tsvangirai. M. Ban a toutefois souligné que le nouveau gouvernement zimbabwéen doit immédiatement s'attaquer aux problèmes et économique et humanitaire du pays.

XS
SM
MD
LG