Liens d'accessibilité

51e édition des prix Grammy à Los Angeles


La 51e remise des prix Grammy a lieu dimanche soir à Los Angeles. La collaboration entre Robert Plant et Alison Krauss pour l'album « Raising Sand » a permis au duo de remporter cinq prix, dont le trophée de l'album de l'année.

L'ancien membre du groupe Led Zeppelin et la chanteuse bluegrass ont raflé tous les prix pour lesquels ils étaient en nomination. Pourtant, Lil Wayne et Coldplay étaient partis favoris avant le gala, avec respectivement 8 et 7 nominations. Le rappeur a tout de même reçu quatre statuettes, dont celle du meilleur album rap pour « Tha Carter III », tandis que Coldplay gagnait trois prix, dont ceux de la chanson de l'année et du meilleur album rock.

C’est la chanteuse soul britannique Adele, 20 ans, qui a été primée révélation de l'année, tandis que sa compatriote Duffy voyait « Rockferry » sacré meilleur album pop vocal.

Jennifer Hudson a obtenu le tout premier Grammy de sa carrière, avec la statuette de l'album R&B de l'année. Très émue, elle a évoqué la mort de sa mère, de son frère et de son neveu assassinés il y a quatre mois à Chicago.

A la dernière minute, Al Green et Justin Timberlake se sont produits dans leur succès « Let's Stay Together » en raison d'un incident venu chambouler le programme de la soirée. En effet, peu de temps avant le gala, la chanteuse Rihanna a annoncé qu'elle ferait faux bond, alors qu’elle devait se produire avec son ami Chris Brown. Samedi soir, une femme avait accusé le chanteur de l'avoir battue et la police recherchait toujours Brown dimanche. Il a fini par se rendre en fin de journée.

XS
SM
MD
LG