Liens d'accessibilité

Afrique de l’Ouest : ennuis judiciaires pour deux journalistes



Reporters sans frontières dénonce l’acharnement des autorités gambiennes contre le quotidien privé The Point, le journal que dirigeait Deyda Haidaira, journaliste assassiné il y a quatre ans. Aujourd’hui, Pape Sène, directeur de publication du même journal est accusé de « diffusion de fausses nouvelles. » Il a été arrêté, puis relâché sous caution et doit repasser devant le tribunal le 19 février. Les autorités gambiennes veulent connaître les sources des informations contenues dans un article relatif à l’arrestation d’un diplomate gambien rentré des Etats-Unis. « La question n’est même pas vraiment de savoir ce qui est arrivé à ce diplomate, (…) le problème c’est que cette information a été révélée par The Point », explique le porte-parole de Reporter sans frontières, Ambroise Pierre.

Pendant ce temps, au Niger, un journaliste écope de trois de prison ferme. Le directeur du journal l’Action, Boussada Ben Ali, est ainsi condamné pour publication de fausses nouvelles sur une plainte du ministre des Finances. « Au niveau de notre associaton des éditeurs de la presse indépendante, dont Boussada est membre, nous sommes très choqués, scandalisés par la lourde et méchante condamnation à trois mois de prison confrère », a déclaré Boubacar Diallo, président de l’ANEPI, l’Association des éditeurs de la presse indépendante du Niger. Pour M. Diallo, les nouvelles publiées par Boussada « n’étaient pas totalement erronées. »

XS
SM
MD
LG