Liens d'accessibilité

Tchad : Amnesty International dénonce une aggravation de la situation des droits de l’Homme


L’Organisation de Défense des droits de l’Homme, Amnesty International vient de publier un rapport qui fait état d’une aggravation de la situation des droits de l’Homme au Tchad. Les auteurs du rapport reviennent sur les cas d’enlèvements, de disparition d’opposants, dont Ibni Oumar Mahamat Saleh attribués aux forces de sécurité. Mr. Saleh est d’ailleurs toujours porté disparu. Amnesty International souligne également que le rapport sur les incidents de février 2008 n’a pas connu de suite. Christian Mukosa, chercheur au Département Afrique centrale d’Amnesty International, relève aussi les cas d’éviction, à N’Djaména, de nombreux habitants dont les maisons été détruites par les autorités sans compensation.

Réagissant à ces accusations, le ministre tchadien de la Communication Mahamat Hissène a assuré que les choses ont beaucoup évolué au Tchad depuis l’attaque rebelle de février 2008 contre N’Djaména. « Amnesty International est peut-être en train de se baser sur les incidents que le pays a connus au début de l’année, c’est-à-dire entre le 28 janvier et le 8 février, quand le Tchad a été victime d’une agression », a-t-il déclaré. Selon M. Hissène, le rapport de la commission chargée de faire la lumière sur ces incidents a été confiée à la justice pour complément d’enquête, conformément aux recommandations de la commission, a-t-il précisé.

XS
SM
MD
LG