Liens d'accessibilité

Tchad : les victimes présumées de Habré et leurs partisans dénoncent « l’inertie » du Sénégal



Les victimes de l’ancien président tchadien Hissène Habré, exilé au Sénégal depuis 18 ans, et le Comité international pour le jugement équitable de Hissène Habré se disent profondément inquiets face à ce qu’ils qualifient d’inertie du Sénégal et à l’indifférence de l’Union africaine à propos du dossier en question. « Il y a huit ans, les victimes tchadiennes ont porté plainte et Hissène Habré a été inculpé par la justice sénégalaise, qui s’est, par la suite, déclarée incompétente pour le juger », explique Reed Brody, directeur-adjoint de Human Rights Watch.

Rappelant que la Belgique a, après une enquête de quatre ans, demandé l’extradition de l’ancien dirigeant tchadien, M. Brody a également souligné que le l’Union africaine a donné mandat au Sénégal de juger Habré. « Cela fait deux ans et demi, le Sénégal n’a pas posé le moindre acte judiciaire et affirme qu’il fera rien tant qu’il tant que la totalité des fonds pour le procès ne sera pas versée par la communauté internationale », a déploré le directeur-adjoint de Human Rights Watch.

XS
SM
MD
LG