Liens d'accessibilité

Sénégal : Macky Sall crie à la cabale


L’ancien président de l’Assemblée nationale sénégalaise, Macky Sall a pu rentrer chez lui après son interpellation par la police pour blanchiment d’argent supposé. Dans un communiqué rendu public dimanche soir, le ministère de l’Intérieur avait annoncé avoir « recueilli des informations faisant état de l’existence d’un réseau de blanchiment d’argent sale impliquant M. Sall et un certain Abdoulaye Sall, Sénégalais résidant au Gabon. » Les services de police affirmaient avoir intercepté, à cet égard, « des correspondances avec un chef d’Etat africain tendant à avaliser l’idée que les fonds incriminés proviendraient de ce dernier. »

M. Sall a dit avoir été interrogé sur un trafic supposé de drogues entre la Guinée-Bissau, le Gabon et les pays, une affaire qu’il dit complètement ignorer. « C’était comme un coup d’épée dans l’eau, une manœuvre grossière, une campagne calomnieuse, honteuse, de la part du ministre de l’Intérieur, qui a voulu fabriquer un dossier qui ne tienne pas la route et finalement, ils ont retenu mon passeport », a déclaré l’ancien président de l’Assemblée nationale sénégalaise.

A lire aussi

XS
SM
MD
LG