Liens d'accessibilité

Le président Obama sur la chaîne Al-Arabiya: les Etats-Unis sont déterminés à relancer le dossier israélo-palestinien et améliorer les relations avec le monde musulman


Au moment où l’émissaire spécial américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, entame sa première mission dans la région, le président Barack Obama réitère son désir d’un nouveau partenariat avec le monde musulman sur la base d’un respect mutuel et d’un intérêt commun.

S’exprimant sur la chaine de télévision Al-Arabiya, au cours de sa toute première interview télévisée depuis son investiture, M. Obama a expliqué que son travail, en ce qui concerne le monde musulman, est de prouver que l’Amérique n’est pas une ennemie. Le chef de l’exécutif américain a également indiqué qu’il veut communiqué aux Américains que le monde musulman est plein de personnes extraordinaires, qui veulent tout simplement vivre leur vie et voir leurs enfants avoir une vie meilleure.

Barack Obama a fait remarquer qu’il a vécu dans des pays musulmans, et que certains membres de sa famille sont musulmans. Pour ce qui est des terroristes islamistes, le président américain a souligné que leurs idées ne peuvent conduire qu’à l’échec. Ils n’ont rien fait pour assurer aux enfants du monde musulman une meilleure santé ou une meilleure éducation, a-t-il souligné.

Pendant ce temps, l’émissaire spécial américain pour le Proche-Orient George Mitchell se trouve au Caire, première étape de sa première mission dans la région. Celle-ci le conduira en Israël, dans les territoires palestiniens, en Jordanie, en Arabie Saoudite et, si possible, en Turquie. L’ancien sénateur Mitchell confèrera demain avec le président égyptien Hosni Mubarack.

A la faveur d’une réunion à la Maison Blanche avec Mitchell et la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, le chef de l’exécutif américain a souligné son engagement à revigorer le processus de paix du Proche-Orient. L’ancien sénateur Mitchell aura tous les pouvoirs pour parler au nom de la nouvelle administration, a-t-il assuré. Au cours son séjour, M. Mitchell aura, avant tout, pour mission d’écouter les leaders de la région, de voir comment le cessez-le-feu de Gaza peut être consolidé et comment rouvrir la voie vers la solution des deux Etats, a expliqué le chef de l’exécutif américain.

« La charge confiée au sénateur Mitchell est d’agir vigoureusement et de manière consistante afin que nous puissions accomplir de réels progrès. Et lorsque je dis progrès, cela ne signifie pas simplement une photo de groupe, mais des progrès concret, que peuvent ressentir les gens sur le terrain, afin que ceux-ci se sentent plus en sécurité, et qu’ils pensent que les espoirs, les rêves et les aspirations de leurs enfants peuvent se réaliser », a déclaré M. Obama.

L’ancien sénateur Mitchell cherchera les voies et moyens de rouvrir les points de passage à Gaza pour l’envoi de l’aide humanitaire et ceux d’empêcher la contrebande à Gaza afin d’éviter que le Hamas réarme, a précisé un porte-parole du département d’Etat. George Mitchell a rédigé, en 2001, un rapport très apprécié sur le conflit israélo-palestinien. Ce document, qui critique les politiques des deux parties, a formé la base de la feuille de route vers la solution des deux Etats présentée deux ans plus tard par le Quartet international sur le Proche-Orient.

XS
SM
MD
LG