Liens d'accessibilité

Madagascar: appel au calme et au dialogue du président Ravalomanana


Antananarivo, la capitale malgache, connaît un calme relatif après les violentes manifestations de ces derniers jours. La fermeture, le mois dernier de la station de télévision privée Viva appartenant au maire de d’Antananarivo, Andry Rajoelina, a mis le feu aux poudres. Ses partisans ont brûlé les locaux de radio nationale et pillé de nombreux magasins.

Rentré précipitamment d’un voyage en Afrique du Sud, le président Marc Ravalomanana a, dans une intervention radiophonique, lancé un appel à l’unité nationale pour rétablir la paix et la sécurité dans la capitale.

Le maire Rajoelina a, pour sa part, annulé les manifestations prévues aujourd’hui, mais exclut toute discussion avec le gouvernement. Il a fait savoir qu’il ne rencontrera le président Ravalomanana que lorsque les responsables de la mort de ses partisans seront arrêtés et traduits en justice. Le bilan des manifestations s’aggrave. Les autorités ont fait état de la découverte des restes calcinés d’une vingtaine de personnes dans les ruines d’un magasin pillé lundi.

XS
SM
MD
LG