Liens d'accessibilité

CPI : début du procès de l’ex-chef de milice congolais Thomas Lubanga


La Cour Pénale Internationale a commencé, aujourd’hui, son premier procès depuis sa création il y a bientôt 7 ans, avec, au banc des accusés, le Congolais Thomas Lubanga, accusés de crimes de guerre dans l’Est de la RDC. A l’ouverture de son procès, le procureur Louis Moreno Ocampo l’a accusé d’avoir recruté des enfants dans sa milice, l’Union des patriotes congolais (UPC), pendant la guerre civile en Ituri dans le Nord-Est de la RDC.

« Si Lubanga est reconnu coupable, il a toujours la possibilité de faire appel de cette région et si la cour d’appel confirmait qu’il est coupable, il fera certainement face à une peine de prison », prédit Géraldine Mathioli de Human Rights Watch.

Dans l’Est de la RDC, les armées congolaise et rwandaise continuent de pourchasser les rebelles hutus rwandais des FDLR. Une colonne de plusieurs centaines de soldats a été aperçue sur l’axe Kanyabayonga-Mabenga au cœur du parc national de Virunga. Le principal groupe Mai-Mai, le Mouvement des Patriotes résistants Congolais (Pareco), a déjà décrété l’arrêt des hostilités. Un autre groupe Mai Mai dit « les Mongols » annonce, lui aussi, une cessation des hostilités. L’accalmie notée dans la région encourage de nombreux déplacés à rentrer chez eux.

XS
SM
MD
LG