Liens d'accessibilité

Laurent Nkunda arrêté au Rwanda


Le chef tutsi de la rébellion congolaise Laurent Nkunda a été arrêté jeudi soir au Rwanda. C’est ce qu’a annoncé ce matin un communiqué officiel du chef de la police de la République démocratique du Congo, John Nundi.

Selon l’Agence France Presse, les forces rwandaises et congolaises étaient arrivées hier soir aux portes de la localité congolaise de Bunangana, quartier général du chef de la rébellion du Conseil national pour la défense du peuple (CNDP), dans l'est de la République démocratique du Congo.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a dit que Nkunda avait opposé une résistance. Il a rappelé que les armées congolaise et rwandaise poursuivaient depuis un certain temps leurs opérations contre les rebelles hutus rwandais dans le Nord-Kivu.

« Arrivés à Bunangana, Laurent Nkunda a voulu les attaquer, et c’est ainsi que, étant donné qu’ils ont une supériorité, ils ont dû le pousser … vers le Rwanda et c’est là que les militaires rwandais l’ont arrêté. Présentement, il est sous arrestation par les militaires rwandais », a déclaré M. Paluku, contacté par notre collègue Abdushakur Aboud.

Les troupes dissidentes du CNDP, conduites par l’ancien bras droit de Nkunda, Bosco Ntaganda, s’étaient associées à l’armée congolaise dans ses opérations. Rappelons que Ntaganda, chef d'état-major du CNDP, avait annoncé la destitution de Nkunda et rallié la coalition des deux armées congolaise et rwandaise, au motif que le général dissident était un obstacle à la paix dans le Nord-Kivu.

L’aile du CNDP restée fidèle à Nkunda avait affirmé de son côté qu’il n’y avait plus de dissidence et que Ntaganda avait ralllié l’armée congolaise sur l’ordre de Nkunda lui-même.

XS
SM
MD
LG