Liens d'accessibilité

Le Conseil de sécurité de l’ONU se penche sur la Côte d’Ivoire


Le mandat de la force de maintien de la paix de l’ONU en Côte d’Ivoire est reconduit pour six mois par le Conseil de sécurité. Tel est ce qui ressort d’une réunion que cet organe a tenu mercredi sous la présidence de l’ambassadeur français Jean-Maurice Ripert. La rencontre portait essentiellement sur l’examen du rapport du secrétaire général de l’ONU sur l’évolution de la situation en Côte d’Ivoire, présenté par le sud-coréen Young J. Choi, représentant du secrétaire général de l’ONU en Côte d’Ivoire.

Le Conseil a apprécié l’évolution du processus de sortie de crise dans le cadre des accords politiques de Ouagadougou, a déclaré le représentant permanent du Burkina à l’ONU, Michel Kafando, membre non permanent du Conseil. Il a salué au passage les efforts du gouvernement ivoirien qui a pris en charge la quasi-totalité du financement du processus malgré les rigueurs de la conjoncture économique ambiante. Le Conseil a également salué les efforts du facilitateur, le président Blaise Compaoré du Burkina.

L’ONU a déploré le report des élections à une date non spécifiée. Elle a demandé aux autorités ivoiriennes et au facilitateur la publication dans les plus brefs délais d’un chronogramme précis conduisant aux élections, que toutes les parties s’engageraient à respecter. Le Conseil de sécurité de s’est prononcé pour la reconduction du mandat de l’ONU pour une période de six mois.

XS
SM
MD
LG