Liens d'accessibilité

Obama prête serment une seconde fois


Barack Obama a prêté serment de président une deuxième fois hier soir, devant le président de la Cour suprême John Roberts, au motif qu’il s'était fait l'auteur d'un cafouillage mardi lors de la première cérémonie qui s'était déroulée devant plus d’un million de spectateurs et sous les yeux du monde entier. Pour la Maison Blanche, il s’agissait de faire preuve de beaucoup de prudence.


Hier, M. Obama s’est attaqué à toute une gamme de dossiers difficiles, depuis la crise financière jusqu’aux conflits en Irak et en Afghanistan. Il a conféré avec ses conseillers financiers et le secrétaire américain à la Défense Robert Gates.


M. Obama, qui s’est engagé à retirer les troupes américaines d’Irak dans les 16 mois qui suivraient son investiture, souhaite également doubler la taille du contingent américain en Afghanistan. Le président cherche également à faire adopter par le Congrès un plan de relance de l’économie chiffré à 800 milliards de dollars qui, selon lui, permettrait de créer des millions d’emplois.


Les collaborateurs du président disent qu’il signera aujourd’hui un décret présidentiel qui prévoit de fermer la prison de Guantanamo Bay à Cuba d'ici 2010.

Quelques 250 détenus sont toujours emprisonnés au centre de détention de Guantanamo. Mercredi, M. Gates a donné l’ordre aux procureurs de suspendre tous les procès en cours à Guantanamo, y compris les procédures engagées contre cinq hommes impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.


Par ailleurs, la sénatrice de New York Hillary Clinton a été confirmée hier au poste de secrétaire d'Etat par le Sénat américain.

Le vote de confirmation du Sénat a été très largement favorable à l'ancienne Première dame des Etats-Unis. Le sénateur républicain John Cornyn du Texas avait bloqué sa nomination mardi en disant craindre toujours un conflit d'intérêts en raison des activités de collecte de fonds à l'étranger de la fondation de son époux Bill Clinton.

XS
SM
MD
LG