Liens d'accessibilité

Début des fêtes d’investiture du président élu Barack Obama


Les autorités américaines multiplient les communiqués de presse sur les ultimes préparatifs en vue de l’investiture mardi 20 janvier du premier président africain-américain des Etats-Unis, entendant bien ne rien laisser au hasard. Une répétition générale de la cérémonie de prestation de serment avait déjà eu lieu devant le Capitole, ici à Washington, dimanche dernier. Deux figurants incarnaient le couple Obama.

Personne ne sait au juste combien de personnes assisteront aux festivités qui débuteront dès ce weekend dans la capitale américaine. Des responsables divers ont dit s’attendre à plus d’un million de visiteurs, mais selon les média, il restait encore plus de 1.600 chambres d’hôtel à louer à Washington et dans sa banlieue en début de semaine.

Un froid glacial s’est abattu sur la capitale américaine, froid qui pourrait décourager certains. Mais les experts prédisent qu’une foule record va se rassembler sur la grande esplanade du Mall, entre le Congrès à Capitol Hill et la Maison-Blanche.

Une chose est certaine, l’enthousiasme est palpable, à l’approche de l’investiture de M. Obama. Des dizaines de milliers d’autobus devraient arriver ce weekend dans la région de Washington avec des visiteurs venus des quatre coins du pays. Les responsables de la sécurité comptent fermer dans les jours à venir de nombreuses grandes artères de la capitale pour mieux canaliser les foules et assurer leur protection. Pour éviter les embouteillages monstres redoutés par les organisateurs, le métro a modifié ses heures d’ouverture, et il est fortement recommandé aux visiteurs d’abandonner leurs véhicules en banlieue et d’utiliser les transports en commun.

Dimanche, un concert est prévu au monument à la mémoire de Lincoln, président cher à M. Obama, qui compte d’ailleurs prêter serment mardi sur la même bible dont Lincoln s’était servi lors de son investiture en 1861. Sont attendus à ce concert certains des plus grands noms de la musique moderne américaine, dont Stevie Wonder, James Taylor, Beyonce et Bruce Sprinsteen. Rappelons que c’est sur ce site que le dirigeant en faveur des droits civiques Martin Luther King avait prononcé son célèbre discours intitulé : « J’ai un rêve », en 1963.

Dès samedi, les bals succèderont aux fêtes. En 2001, le président George Bush et son épouse avaient effectué de brèves escales dans 9 bals. Le couple Obama, lui compte se rendre dans 10 bals officiels. Mais des dizaines de grandes soirées sont en fait au programme tout le weekend, et après l’investiture.

XS
SM
MD
LG