Liens d'accessibilité

Burundi : désaccord au sujet de la libération des prisonniers politiques et de guerre


Le gouvernement burundais et les ex-rebelles des FNL ont du mal à se mettre d’accord concernant les prisonniers de guerre et détenus politiques qui doivent être libérés dans le cadre de l’amnistie. Les captifs appartenant à l’ancien mouvement rebelle ont droit à la liberté. Toutefois, il n’est pas facile de les identifier, beaucoup de détenus dans les prisons se prétendant membres des FNL.

Les représentants du Palipehutu-FNL au Mécanisme conjoint de vérification et de suivi (MCVS) avaient initialement fait état de 687 de leurs membres en prison, explique le général Ndaza Nduwayo, représentant du gouvernement dans la commission chargée de vérifier le statut des prisonniers FNL. Une commission mise sur pied par le ministère de la Justice a sillonné les prions et postes de police pour vérifier les dossiers des détenus des FNL et libérer ceux qui répondaient aux critères. Au bout du compte, de sont 117 anciens prisonniers appartenant aux FNL qui ont été libérés, a indiqué le général Nduwayo.

XS
SM
MD
LG