Liens d'accessibilité

Somalie: les soldats éthiopiens entament leur retrait de Mogadiscio


Deux ans après leur intervention en Somalie en appui au gouvernement interimaire somalien, les troupes éthiopiennes ont entamé leur retrait de Mogadiscio. Des centaines d’habitants de la capitale somalienne se sont précipités hier dans les bases abandonnées par ces soldats, certains dansant et célébrant leur départ. Lors d’une cérémonie au palais présidentiel hier, le Premier ministre somalien Nur Hassan Hussein a remercié les troupes éthiopiennes pour leurs sacrifices.

Certains leaders somaliens redoutent que leur départ laisse un vide dangereux pour le gouvernement somalien. Toutefois, l’émissaire spécial onusien pour la Somalie, Ahmedou Ould Abdallah, a dit que le retrait des troupes éthiopiennes pourrait persuader certains insurgés islamistes de Somalie de cesser de se battre. Un groupe islamiste modéré allié au gouvernent de Mogadiscio a dit que ses combattants ont occupé les bases évacuées par les soldats éthiopiens.

L’Ethiopie, qui a envoyé des milliers de soldats en Somalie pour soutenir le gouvernement intérimaire contre les islamistes, a dit qu’elle compte rapatrier la totalité de son contingent d’ici la fin de la semaine.

Sur un autre plan, les pirates somaliens ont libéré deux navires étrangers ayant à bord 35 membres d’équipage. Il s’agit d’un bateau turc ayant 14 personnes à bord transportant plus de 4 mille tonnes de produits chimiques, et d’un navire battant pavillon japonais ayant 21 membres d’équipage philippins à bord. A Mogadiscio, des insurgés islamistes ont attaqué la résidence du premier ministre Nur Hassan Hussein. Une agression fermement condamnée par l’Union africaine.

XS
SM
MD
LG