Liens d'accessibilité

Niger : le président Mamadou Tandja impute l’enlèvement de deux diplomates canadiens à des « groupes terroristes »



Le président nigérien Mamadou Tandja s’est, pour la première fois, prononcé publiquement sur l’enlèvement, en décembre, de deux diplomates canadiens et de leur chauffeur près de Niamey. En recevant le corps diplomatique mardi, le chef de l’Etat nigérien a dit qu’il pense que l’émissaire onusien pour le Niger Robert Fowler, son assistant Louis Guay et leur chauffeur nigérien sont aux mains de « groupes terroristes », probablement des rebelles Touareg opérant dans le Nord du pays, a-t-il indiqué, citant une enquête gouvernementale en cours.

Pour l’heure, on est sans nouvelles des trois personnes enlevées. Un communiqué concernant leur disparition avait circulé sur le blog du Front de résistance –un nouveau groupe armé basé dans le Nord du pays – mais le chef de ce front a, par la suite, nié toute implication dans cette affaire, a expliqué Oumarou Keita, directeur de la rédaction du journal le Républicain à Niamey.

XS
SM
MD
LG