Liens d'accessibilité

Mauritanie : la junte se méfie des manifestations anti-israéliennes


La junte militaire mauritanienne est sur ses gardes après les grandes manifestations de Nouakchott contre l’offensive israélienne dans la Bande de Gaza. Le gouvernement de Nouakchott est de plus en plus conscient du fait que la Mauritanie, l’Egypte et la Jordanie, sont les trois seuls pays membres de la Ligue Arabe à avoir des relations diplomatiques avec Israel. Il accuse les extrémistes de détourner les manifestations anti-israéliennes de leurs objectifs.

Le régime « a tiré un certain nombre de conclusions : c’est que déjà les regroupements son extrêmement dangereux dan la mesure où ils démontrent un peu l’insuffisance ou la faiblesse du maintien de l’ordre », explique Moussa Ould Ahmed, directeur journal Bilady à Nouakchott. Selon M. Ahmed, les dirigeants mauritaniens songeraient à interdire les partis politiques d’inspiration islamiste. Déjà, toute forme de manifestation est interdite sur l’ensemble du territoire national par le ministre de l’Intérieur, a indiqué le directeur du journal Bilady.

XS
SM
MD
LG