Liens d'accessibilité

Mauritanie : fin des « états généraux de la démocratie »


Les assises organisées par la junte au pouvoir en Mauritanie ont pris fin aujourd’hui, à Nouakchott. Il a été question de procéder à des amendements de la Constitution et d’organiser l’élection présidentielle avant juin prochain. Ces discussions ont été boycottées par une grande partie de l’opposition réunie au sein du Frond national de défense de la démocratie (FNDD.) « Il y a eu environ 1700 participants, qui représentaient différentes formations », explique Mohamed Omer Vall, journaliste à Nouakchott.

Selon ce confrère, une impression d’impréparation se dégageait des travaux, les délégués parlant à leur guise, sans orientation particulière. Aucune décision majeure n’a été prise, mais « on a tout simplement recommandé les amendements de la Constitution pour permettre un rééquilibrage des autorités », a indiqué le journaliste mauritanien, ajoutant qu’on a laissé la porte ouverte à une éventuelle candidature des membres du Haut Conseil d’Etat actuellement au pouvoir.

XS
SM
MD
LG