Liens d'accessibilité

Gabon : au moins cinq membres de la société civile détenus


Pas moins de cinq membres de la société civile gabonaise, tous connus pour leur activisme contre la corruption, ont été arrêtés le 31 décembre et emmenés manu militari vers une destination inconnue. Parmi les personnes. Depuis leur interpellation le 31 décembre, les autorités gabonaises n’ont rien dit concernant leur lieu de détention ou de ce qu’on leur reproche, mais l’on pense qu’ils se trouvent au siège de la police judiciaire, explique Jean Elvis Ebang Ondo, membre de la société civile à Libreville.« Les arrestations menées par les autorités gabonaises sont une véritable stratégie d’intimidation, mais aussi de prise en otage de la société civile », estime Olivier Thimonier, secrétaire général de l’association Survie à Paris.d

XS
SM
MD
LG