Liens d'accessibilité

Guinée : Sidya Touré souhaite que le Premier ministre se maintienne « à équidistance des partis »


La Guinée se trouve à la croisée des chemins depuis le coup d’Etat du 23 décembre. Le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) qui a pris le pouvoir a nommé le banquier Kabiné Komara Premier ministre et l’a chargé de former un nouveau gouvernement. La junte militaire guinéenne promet des élections d’ici à la fin 2010. Pour le leader de l’Union des forces républicaines, Sidya Touré, ce qui est arrivé en Guinée était « tout à fait prévisible. » Selon M. Touré, « le régime ne fonctionnait plus ; c’était les clans mafieux qui tournaient autour de l’ancien chef de l’Etat malade depuis cinq ou six ans. »

L’opposant guinéen se félicite du choix de Kabiné Komara qu’il dit bien connaître. « Nous souhaitons qu’il reste à équidistance des partis qui vont compétir vers la fin de l’année pour aller surement vers des élections présidentielles », a-t-il dit. Sidya Touré a rappelé que son parti et une vingtaine d’autres ont signé une déclaration au lendemain du putsh du 23 décembre pour souligner que le délai proposé par le régime militaire pour les prochaines élections est trop long. « Notre choix est que, vers la fin de l’année 2009, on devrait avoir des élections présidentielles pour mettre en place un exécutif démocratique, qui pourrait remplacer le CNDD », a déclaré Sidya Touré.

XS
SM
MD
LG