Liens d'accessibilité

  Afrique : mauvaise année pour les candidats à l’émigration selon l’OIM


L’année 2008 aura été particulièrement désastreuse pour les Africains tentant d’émigrer vers d’autres pays à la recherche d’une vie meilleure. Tel est le constat établi par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui cite à l’appui les cas de nombreux migrants africains ayant péri durant leur voyage, ou de ceux qui, ayant survécus à une périlleuse traversée, sont soumis à toutes sortes d’abus dans les pays d’accueil. « Les flux migratoires clandestins, notamment vers l’Europe, se sont réorientés essentiellement vers l’île italienne de Lampedusa où, cette année, on a eu à peu près 31 000 arrivées au détriment des filières migratoires clandestines notamment vers l’archipel des Canaries », explique Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l’Organisation des migrations internationales.

Selon M. Chauzy, on également noté une amplification du phénomène dans la Corne de l’Afrique du fait de la situation en Somalie, qui force de nombreuses personnes à tenter de gagner le Yemen dans l’espoir d’atteindre les pays du Golfe ou ceux d’Europe.Rappelant les violences xénophobes qu’a connues l’Afrique du Sud cette année, le porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations a fait remarquer que « les flux migratoires ne sont pas uniquement des flux Sud-Nord, mais également des flux Sud-Sud. »

Une fermeture, par les pays développés, de leurs portes à l’immigration légale ou une réduction de leur aide au développement auraient des conséquences désastreuses sur les pays du Sud, a averti Jean-Philippe Chauzy.

XS
SM
MD
LG