Liens d'accessibilité

Les dirigeants élus guinéens convoqués par les putschistes 


Le premier ministre de Guinée, Ahmed Tidiane Souaré, a été le premier à se présenter devant les dirigeants du coup d’Etat qui revendiquent actuellement le pouvoir en Guinée, en compagnie d’autres ministres.

A l’occasion d’une allocution radio en début de journée, le dirigeant du coup, le capitaine Moussa Dadis Camara, avait donné 24 heures à tous les membres du gouvernement et tous les officiers de l’armée pour se rendre au camp militaire Alfa Yaya Diallo de Conakry.

Selon la presse locale, M. Souaré et son entourage sont arrivés au camp à la mi-journée.

La junte a pris le pouvoir en Guinée par un coup d'Etat militaire mardi, peu après le décès du président Lansana Conté, dont les funérailles sont prévues vendredi au stade national et à la Grande Mosquée. Mercredi soir, le capitaine renégat Camara s’est autoproclamé président. Il a promis d’organiser des élections libres et transparentes d’ici à la fin du mois de décembre 2010.

Les Etats-Unis étudient la possibilité de suspendre leur aide à la Guinée si le système civil, démocratique et constitutionnel n’est pas rétabli dans le pays.

Lors d’une réunion d’urgence en Ethiopie hier, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a condamné le coup, et brandi la menace de mesures fermes si les militaires ne facilitent pas une transition démocratique du pouvoir.

XS
SM
MD
LG