Liens d'accessibilité

RDC : Human Rights Watch accuse le CNDP de Nkunda des massacres de Kiwanja


L’ONG de défense des droits humains Human Rights Watch, basée à New York, vient de publier un rapport détaillé sur le massacre, le mois dernier, d’environ 150 personnes à Kiwanja, dans l’Est de la RDC. Cette localité est située non loin d’une base des forces de la Mission de l’Onu en RDC (Monuc).

La plupart des victimes de ces massacres des 4 et 5 novembre ont été tuées par les rebelles Tutsi du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) du général déchu Laurent Nkunda, rapporte l’ONG. Selon Human Rights Watch, les rebelles, qui venaient de repousser une attaque d’une milice pro-gouvernementale, sont allés de maison en maison, tuant les hommes et les garçons dans une opération de représailles contre les miliciens et leurs sympathisants présumés.

Ces violences montrent la nécessité, pour Union européenne, d’envoyer de toute urgence des soldats prêter main forte aux troupes de la Monuc, souligne le rapport de Human Rights Watch. L’Ong a rédigé le document sur la base d’entretiens avec plus 130 victimes, témoins, Casques bleus et combattants rebelles.

XS
SM
MD
LG