Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le gouverneur de l’Illinois inculpé pour corruption


Le gouverneur de l’Etat de l’Illinois, Rod Blago-jevich, a été inculpé pour corruption hier. Il a été libéré sous caution après son arrestation, chez lui, par des agents fédéraux. Son directeur de cabinet est, lui aussi, accusé de corruption. Selon le procureur Patrick Fitzgerald, les enquêteurs sont intervenus pour mettre un terme à « la campagne impulsive de corruption que menait M. Blagojevich ».

« L’acte le plus scandaleux du gouverneur Blagojevitch, selon le dossier d’accusation introduit aujourd’hui est qu’il a tenté de vendre un siège au Sénat, la loi de l’Illinois lui conférant à lui seul le droit de désigner le remplaçant du président élu Barack Obama à ce siège », a expliqué le procureur Fitzgerald lors d’une conférence de presse aujourd'hui.

Les enquêteurs, a-t-il précisé, ont enregistré des appels téléphoniques des conversations incriminant Blagojevich. « Les propres mots du gouverneur parlant du siège – je cite: C’est quelque chose de valeur, qui ne se donne pas pour rien », a souligné le procureur Fitzgerald.

La liste des allégations contre Blagojevich est longue : il aurait notamment bloqué des fonds de l’Etat de l’Illinois dans la vente de Wrigley Field, stade de base-ball appartenant à la compagnie Tribune, propriétaire du quotidien Chicago Tribune. En échange du déboursement des fonds en question, le gouverneur de l’Illinois et son directeur de cabinet, John Harris auraient fait pression sur les propriétaires de la compagnie Tribune pour qu’ils licencient des membres de leur comité éditorial. Ces derniers avaient critiqué l’administration du gouverneur de l’Illinois et appelé à son limogeage.

A la veille de son arrestation, Rod Blagojevich, qui avait conscience d’être sur table d’écoute, a clamé son innocence. « Il n’y a pas de secret sous le soleil de ma vie. Je dirais que si quelque veut enregistrer mes conversations, qu’il le fasse, libre à lui de le faire », a déclaré Blagojevich à des journalistes.

Le président élu Barack Obama avait démissionné de son poste de sénateur de l’Illinois après son élection à la Maison Blanche. Il a déclaré à des journalistes n’avoir eu aucun contact avec Blagojevich au sujet de son remplaçant.

Comme par hasard, le précédent gouverneur de l’Ilinois, George Ryan, avait été condamné pour corruption en 2006 et purge actuellement une peine de prison de six ans et demi.

XS
SM
MD
LG