Liens d'accessibilité

Etats-Unis : l’équipe économique de Barack Obama désormais au complet


Le président élu Barack Obama a parachevé, aujourd’hui, la composition de son équipe économique. il a notamment choisi Paul Volcker - un ancien président de la Réserve fédérale - pour prendre la tête du Conseil consultatif pour le redressement économique. Ce nouvel organe - qui aura pour tâche de conseiller M. Obama sur les moyens de stabiliser le système financier - est façonné sur le modèle de l’organe qui conseille actuellement le chef de l’exécutif en matière de sécurité nationale.

Président de la Réserve fédérale de 1979 à 1987, sous le président Reagan, Paul Volcker avait été l’un des principaux conseillers économiques de M. Obama, pendant sa campagne électorale. Au début des années 80, M. Volcker s’était distingué par les mesures énergiques qu’il avait prises pour « casser » l’inflation, mais celles-ci avaient aussi contribué à la récession.

Aux journalistes qui l’accusent de s’entourer d’anciens de l’administration Clinton pour son équipe économique, M. Obama fait valoir que ses conseillers dans ce domaine, ont à la fois « de l’expérience et des idées nouvelles.» Le président élu a, en outre, choisi un économiste de l’université de Chicago, Austan Goolsbee, comme économiste principal de son nouveau conseil consultatif sur la reprise économique. En début de semaine, M. Obama avait demandé au président de la Réserve fédérale de New York, Timothy Geithner, de devenir son secrétaire au Trésor. Il a, par ailleurs, révélé qu’un nouveau plan de relance de l’économie pourrait coûter jusqu’à 500 milliards de dollars.

Au cours de sa brève conférence de presse d’aujourd’hui, M. Obama a reconnu que les Américains ont le droit d’avoir des inquiétudes sur leur situation économique, notamment quand on considère le nombre d’emplois ayant disparu, mais aussi la stagnation des salaires, au cours de ces dernières années. Les ménages américains vont devoir ajuster leur budget, mais M. Obama fait observer que, par le passé, les Etats Unis ont déjà connu des récessions.

« Nous allons remettre l’économie sur les rails », a-t-il assuré, ajoutant qu’il espère que son programme va permettre la création de 2,5 millions d’emploi au cours des deux prochaines années.« Force est de reconnaître que des ajustements réels doivent être faits, a dit M. Obama mais nous avons toujours les meilleurs travailleurs du monde, les plus innovants et les Etats Unis sont dotés de ressources extraordinaires. Les Américains, souligne le président élu, doivent comprendre que nous allons les aider à sortir de cette passe difficile mais il faudra faire de bons choix. »

XS
SM
MD
LG