Liens d'accessibilité

Cameroun :  sombres perspectives pour les consommateurs en 2009


Le gouvernement camerounais annonce une situation économique difficile pour les consommateurs en 2009. « Nous pensons que la situation économique restera difficile en 2009 comme elle l'a été en 2008, avec le renchérissement des prix des produits de première nécessité, notamment des produits alimentaires », a déclaré le ministre du commerce Luc Magloire Mbarga Atangana.

Les autorités camerounaises avaient pourtant pris des mesures pour faire face à la crise économique et alimentaire, comme l'opération des caravanes promotionnelles itinérantes et la création de nouveaux marchés frontaliers, notamment à Garoua Boulaï dans la région de l'Est et à Mbaiboum dans le Nord ; des mesures qui n’ont pas donné les résultats escomptés.

« Les principaux consommateurs camerounais que sont les employés du secteur public, donc les travailleurs de l’Etat, au regard du budget, ne semblent pas avoir une lueur par rapport à leur augmentation de salaire, donc à leur pouvoir d’achat », explique Pierre Alaka Alaka, docteur en droit fiscal à l’Université de Douala.

De ce fait, M. Alaka Alaka prédit une stagnation de l’économie camerounaise. Il note que les prix des denrées alimentaires restent élevés et qu’en dépit de la baisse du cours du pétrole brut sur les marchés mondiaux, le prix du carburant pourrait continuer de grimper « si le Cameroun ne fait pas un effort de supporter la péréquation, notamment avec le soutien de l’Etat aux consommateurs. »

XS
SM
MD
LG