Liens d'accessibilité

RDC : 500 opposants exécutés selon Human Rights Watch


L’organisation de défense des droits fondamentaux Human Rights Watch accuse les forces de sécurité congolaises d’avoir tué quelque 500 opposants au gouvernement de Kinshasa. L’ONG a lancé cette accusation dans un rapport publié aujourd’hui, rapport selon lequel le président Joseph Kabila a ordonné à ses forces de sécurité « d’écraser » ou « de neutraliser » ses ennemis politiques.

Outre les exécutions sommaires, Human Rights Watch, fait état d’arrestations arbitraires ayant vise un millier d’opposants présumés au cours des deux dernières années.Human Rights Watch dit avoir mené des enquêtes sur le terrain et interrogé 250 personnes. Selon cette ONG, des agents de l'Etat ont tenté de dissimuler les crimes en jetant les corps de certaines victimes dans le fleuve Congo.

XS
SM
MD
LG